Accueil du site > CMJN > Hellboy, l’écriture d’un univers

Portfolio

Hellboy - The Storm #1 par Mike Mignola
La Baba Yaga, Koschei l'Immortel, une autre figure du folklore russe, (...)
Odin, le vagabond (lui aussi), borgne de surcroît, par Georg von Rosen (...)
Les visuels et illustrations sont © leurs auteurs respectifs.

Hellboy, l’écriture d’un univers

EN écho à l’article Hellboy : La Tempête avant la Fureur, voici quelques compléments d’informations apportés par Mike Mignola à propos de la mini-série The Storm and the Fury, tirés d’une interview donnée au site Comic Book Resources. C’est un peu long, mais pour tous ceux qui s’intéressent à l’univers d’Hellboy et à son évolution récente, l’ensemble se révèle très instructif, notamment sur la façon dont Mignola mêle sa trame aux symboles des folklores nordiques et russes.

Aussi, lorsque les éléments commencent à se précipiter dans une direction donnée, je me dis « Oh, maintenant que je vois la tournure que ça prend, je comprends, c’est maintenant qu’il faut développer ça. »Donc, je me laisse porter par le courant des événements, mais je fais attention à bien emprunter les carrefours que je m’étais donné au départ. D’un côté, j’ai cette direction générale, mais je garde une certaine flexibilité sur les mécanismes qui font que tel événement survient à ce moment. Parce qu’il n’y aurait rien de plus pénible que tout cela soit prévisible et couru d’avance. »

Le lâcher prise d’Hellboy

Hellboy tome 6 : Le Ver conquérant - La dernière mission d’Hellboy pour le BPRD {JPEG}Hellboy a parcouru un sacré bout de chemin depuis l’époque du B.P.R.D., et chaque étape semble un peu plus compliquer sa vie, depuis la découverte de son destin de Bête de l’Apocalypse à sa difficulté à assumer son héritage arthurien de roi d’Angleterre, et maintenant, il doit mettre son œil dans la balance pour mettre toutes les chances de son côté. « Je pense qu’il joue actuellement dans une catégorie qu’il n’a jamais rencontrée auparavant. Autrefois, il avait son petit confort, il effectuait quelques missions pour le B.P.R.D. et se tenait loin de tout ce qui pouvait lui rappeler ce qu’il était véritablement. Je n’ai jamais voulu qu’il soit le genre de personnage qui à s’asseoir et à s’apitoyer du genre « Oh non, je suis la Bête de l’Apocalypse. Je suis ci, je suis çà... ». J’ai cependant réalisé, passé un moment, que je ne pouvais pas le laisser continuer à vivre comme si de rien n’était. Aussi, quand il a démissionné du B.P.R.D., pour moi, il l’a fait consciemment. Comme s’il avait senti qu’il était temps de prendre le taureau par les cornes et découvrir qui il était réellement. C’est un peu comme démissionner, divorcer ou que sais-je encore ? : Ok, je mène cette vie et je connais la partition, mais qu’est-ce qui se passe si je balance tout, divorce et change totalement de vie. Qu’est-ce qui se passe alors ? C’est comme devenir un sans-abri. Une fois que c’est arrivé, vous vous laissez dériver et vous sentez comme une voie se dessiner où que vous alliez. Comme si vous étiez là où vous auriez toujours dû être. »

Le lâcher prise de Mignola

« Quand j’ai dessiné Le Ver conquérant (tome 5 de la série), j’ai senti que j’étais allé au bout de ce que savais faire. J’ai donc décidé de faire le grand saut et de voir ce qui allait se passer. Si j’avais tout de même une vague idée d’ensemble, je n’avais pas de scénarios bien précis en tête. Je me souviens d’un passage où on demande à Hellboy « Où vas-tu ? ». Il répond :« Où le vent me porte. ». C’était à peu près l’idée. Prenons ce chemin, ajoutons un peu folklore et de surnaturel et voyons ce qui se passe, sans cette structure de « mission à accomplir ». C’était un parcours très intéressant, voir cette petite boule de neige dévaler la pente et créer aujourd’hui cette avalanche cataclysmique. »

« Je pense qu’Hellboy regrette un peu cette décision d’être sorti de sa zone de comfort parce que, comme lui, j’ignore l’ampleur que les événements peuvent encore prendre. Vous quittez votre boulot à l’usine, devenez un sans-abris et vous voici jeté sur le trône d’Angleterre genre "Whooo ! Je l’avais pas vue venir, celle-là ! Finalement, l’usine, ça avait peut-être du bon... »

La suite des aventures d’Hellboy est à découvrir au printemps 2011.




ARTICLES
« PRÉCÉDENTS | SUIVANTS »


Commando Colonial, la guerre (...)


Dieu et les comics : De l’existence