Accueil du site > CMJN > Hellboy : la Tempête avant la Fureur

Portfolio

Hellboy - The Storm #2 par Mike Mignola & Duncan Fegredo
Hellboy - The Storm #2 par Mike Mignola & Duncan Fegredo
Hellboy - The Storm #2 par Mike Mignola & Duncan Fegredo
Hellboy - The Storm #2 par Mike Mignola & Duncan Fegredo
Hellboy - The Storm #2 par Mike Mignola & Duncan Fegredo
Les visuels et illustrations sont © leurs auteurs respectifs.

Hellboy : la Tempête avant la Fureur

SI l’on a appris récemment le départ de Duncan Fegredo de la série et le retour de Mignola pour le (les ?) dernier arc de l’épopée d’Hellboy, il nous reste tout de même encore un peu de temps pour contempler les somptueuses pages du dessinateur anglais. Et celles de The Storm comptent parmi les plus réussies. Et puis, c’est bien la première fois depuis plusieurs années que les aventures d’Hellboy deviennent imprévisibles.

POUR resituer un peu les choses, la mini-série The Storm (1re partie du dyptique The Storm and the Fury) est le dernier chapitre de la trilogie débutée avec L’Appel des Ténèbres (Darkness Call) et fait directement suite à La Grande Battue (The Wild Hunt). Elle sera complétée avec la publication de The Fury en 2011. Ceci dit, concentrons-nous sur l’histoire voulez-vous ? Ah... petite précision, cet article contient des révélations importantes sur les récents événements de la série ; aussi, si vous n’êtes pas à jour, passez votre chemin.

Angleterre, de nos jours. En compagnie d’Alice Monaghan, une amie retrouvée lors d’événements précédents, Hellboy assiste mi-intrigué, mi-amusé au « vol » des sépultures des nobles d’Angleterre. Les reliques de tous les chevaliers disparaissent effectivement les unes après les autres, sans que les tombeaux de pierre trahissent la moindre trace d’effraction. La réalité est évidemment toute autre. Après les événements survenus récemment [1], les nobles déchus d’Angleterre, fidèles d’Arthur, répondent à l’appel de l’héritier de leur roi et se rassemblent pour former l’armée des hommes qui affrontera les hordes de la Reine de Sang. Cet héritier d’Arthur n’est autre qu’Hellboy, bombardé roi légitime d’Angleterre et sauveur de l’humanité par Morgane la Fée. Le fardeau est lourd pour notre démon qui, depuis quelques années maintenant, fuit toute responsabilité dans les sombres prophéties qui s’annoncent.

L’Angleterre ne se doute pas encore que les giboulées qui ébrouent ses forêts s’apprêtent bientôt à se muer en tempête. Une tempête dont l’écho portera le chant des vainqueurs d’une bataille primordiale : celle des hommes contre les fées... ou peut-être s’agit-il d’un ennemi pire encore...

C’est dans les vieux pots... oui, mais...

On a souvent reproché à la série son schéma ultra-répétitif se résumant souvent par l’équation Monstre + Enquête + Hellboy = Grosse Baston Finale (on laisse tomber les variables « dessin classieux » et « ambiances uniques »). Ce reproche est toujours valable... si vous ne lisez plus la série depuis minimum cinq ans. Depuis l’arrivée de Duncan Fegredo au dessin, Mignola s’attache à développer la quête de son personnage dans une direction à la fois inattendue et passionnante (... n’ayons pas peur des mots). S’éloignant des problématiques lovecraftiennes de Grands Anciens sur le retour ou de l’activisme forcené d’amicales de nazis nostalgiques, il emmène depuis quelques temps sa créature traîner aux frontières du monde celtique et de ses peuples fabuleux. Le genre de bol d’oxygène qui donne un sacré coup de fouet à l’aventure.


Notes

[1] lire Hellboy tome 9 : L’Appel des Ténèbres et 10 : La Grande Battue



ARTICLES
« PRÉCÉDENTS | SUIVANTS »


Spawn, du sable et des chaînes...


Incognito, Sean Phillips remet (...)