Accueil du site > N&B > Rétrographie — Batman

Portfolio

Batman - Black & White #4 - par Alex Toth
Batman - Year One - par David Mazzucchelli
Recherches pour la couverture de Batman Confidential #33 (novembre 2009) - (...)
Illustration de couverture de Detective Comics #626 (fév 1991) - par Michael (...)
Illustration de Gotham City - par Justin van Genderen
Extrait de Batman - Sanctuaire (Batman Legends of the Dark Knight #54 : (...)
JPEG - 154.4 ko
Extrait de Batman - Sanctuaire (Batman Legends of the Dark Knight #54 : Sanctum) - par Mike Mignola
Les visuels et illustrations sont © leurs auteurs respectifs.

Rétrographie — Batman

BATMAN est sans doute l’un des seuls super-héros dont je peux encore lire les aventures aujourd’hui. Si ma connaissance du personnage n’a rien d’absolue, je compte tout de même les épisodes écrits par Frank Miller (Batman Year One, entre autres) parmi mes meilleurs moments de lecture, tous super-héros confondus. L’humanité de l’homme chauve-souris n’aura jamais été si justement traitée. Sur un plan visuel, Batman semble être, sinon un passage obligé, un exercice de style à travers lequel quelques dessinateurs ont également excellé à représenter la force et la fragilité du héros. Cette rétrographie vous propose de (re)découvrir quelques unes de ces interprétations.

Illustration de couverture de Detective Comics #626 (fév 1991) - par Michael Golden

MICHAEL GOLDEN

Je ne connais le nom de Michael Golden que depuis très peu de temps. J’ai remarqué son dessin sur un épisode fill-in [2] des Star Wars de Marvel (Star Wars 38 : Riders in the Void). J’avoue ne pas avoir été surpris lorsque j’appris que Todd McFarlane citait Golden comme référence [3].

Au sujet des quelques épisodes de Batman qu’il réalisa (Batman #295 [4], Batman Special #1, Batman Family #15-20, etc.), Michael Golden avouait sans détour que le justicier de Gotham était le seul personnage qui échappait à son aversion pour les super-héros. Encouragé à l’époque par ses éditeurs à emprunter les codes de Jack Kirby et Neal Adams, Golden s’est peu à peu émancipé de ces « précieux » conseils [5] pour donner à la série Detective Comics (#625, 626, 628-631, 633, 644-646) ses plus belles couvertures [6] et renouer avec son admiration pour les illustrateurs du 19e siècle.

Couverture de Dectective Comics #626 - par Michael Golden {JPEG} Couverture de Dectective Comics #630 - par Michael Golden {JPEG} Crayonné de la couverture de Dectective Comics #628 - par Michael Golden {JPEG}


Notes

[2] Épisode bouche-trou placé entre deux arcs, l’occasion pour un dessinateur invité de donner sa version d’une série.

[3] La physionomie de leurs personnages, leur visage surtout, se ressemblent beaucoup

[4] Son premier travail pour DC Comics.

[5] Lire Excess - The Art of Michael Golden, p.44-45.

[6] Parfois attribuées par erreur à Michael Kaluta.

3 messages


    Rétrographie — Batman – le 18 janvier 2011 à  09:19, par marie voyelle

    c’est chouette de voir ce que devient Batman sous chaque crayon ! Et puis Justin et sa vision de Gotham City, c’est un peu la définition de la classe :)


      Rétrographie — Batman – le 31 janvier 2011 à  02:31, par singeon

      Cool de causer rétrographie Batman, je suis ravi de revoir les merveilles de Mazzucchelli, découvrir les couvs de Michael Golden et un peu de Mignola, j’acquiesce ! Par contre, dans « Recherches pour Batman - Gotham by Gaslight (fév 1989) - par Mike Mignola » , il y faute car ce dessin est daté de 98, donc ni recherche, ni 89. Visuellement, c’était déjà flagrant, Hellboy est passé par là, la synthèse graphique est en marche ! Allez, je continue ma visite de ce site. Je débarque tout juste. ++

        » Rétrographie — Batman – le 31 janvier 2011 à  10:41, par François

        Super, merci pour la coquille (j’ai simplifié la description. Il doit s’agir d’une commission ou d’une dédicace) :)
        Oui, Sanctum marque vraiment la transition vers son style « définitif », alors que Gotham by Gaslight est encore un peu dans la lignée de Fafhrd & the Gray Mouser ou IronWolf.
        Bonne visite !



      ARTICLES
      « PRÉCÉDENTS | SUIVANTS »


      The Walking Dead, la fin du (...)