Accueil du site > RVB > The Walking Dead, the never ending zombie story - 2e partie

Les visuels et illustrations sont © leurs auteurs respectifs.

The Walking Dead, the never ending zombie story - 2e partie

LES morts-vivants ont faim d’audience fraîche et visiblement ils ont trouvé un foyer de prédilection sur la chaîne AMC. Les scores déjà satisfaisants restent stables, lorsqu’ils n’augmentent pas d’un épisode à l’autre. Une bonne raison pour « renouveler » tout le staff de scénaristes pour la prochaine saison ? Sûrement... Avant de tirer à vue sur Frank Darabont pour cette décision assez surprenante, attendons de voir le résultat... en septembre prochain. Pour patienter, voici un petit retour sur les épisodes 4 et 5 de cette première saison de The Walking Dead.

JE fais durer le plaisir. Le dernier épisode de la première saison a été diffusé dimanche dernier et sera l’occasion de revenir sur l’ensemble de la série. Je trouverai sûrement des trucs intéressant à raconter d’ici là. Enfin, des trucs à raconter sans aucun doute !

Épisode 04 : Vatos

Peu de choses à signaler à propos de ce quatrième épisode (en général, je commence comme ça et je me retrouve avec un article de 5 pages. Méfiance...). Rick et sa petite troupe retournent à Atlanta à la recherche de Merle, mais également dans le but de récupérer le sac d’armes et de munitions laissé aux bons soins des mort-vivants. The Walking-not-so-smart - Illustration de Graham Annable {JPEG}La justification de ce retour en enfer peut sembler bancale, mais si cela peut occasionner quelques belles scènes, pourquoi pas ? Une série où le héros passerait son temps à se la jouer « Hum, vaut mieux qu’j’vais éviter » serait passablement pénible. Quoique... on tient peut-être un concept genre Les potentielles aventures de Rick le flic prudent. Bref, reprenons. L’action est au rendez-vous, on découvre un autre groupe d’humains tentant de survivre en plein centre-ville avec ses méthodes et ses propres objectifs. Les intérêts des deux groupes entrent alors inévitablement en conflit, renforcé par une méprise de taille : les membres du groupe d’Atlanta affichent tous un air de repris de justice d’une façon tellement évidente que l’on sent déjà poindre le retournement de situation... Non, je rigole. J’ai rien vu venir. J’attendais même un massacre en règle pour tout dire. Au final, les apparences seront donc trompeuses et les méchants gangstas se révéleront être des trésors d’attention envers leurs aînés, des vieillards piégés dans une maison de retraite reconvertie en place forte à grands renforts de... planches de bois. Là encore, je passe sur la plausibilité de la situation, pourvue que le divertissement soit de la partie. (En même temps, avec l’odeur dégagée par l’endroit, pas étonnant qu’ils ne soient pas plus inquiétés par les zombies). Et, en parlant d’action... c’est un peu là que le bas blesse.

Vatos est le premier script pour la télévision écrit par Robert Kirkman, l’ensemble reste à la hauteur des épisodes précédents, avec notamment une très belle séquence d’introduction entre Andrea et sa soeur Amy (à dessein, bien évidemment, mais pour le moment, on se tait et on profite). Le point faible de l’épisode est clairement la résolution de l’intrigue entre le groupe de Rick et les gentils gangstas.




ARTICLES
« PRÉCÉDENTS | SUIVANTS »


The Walking Dead, the never (...)


Assassin’s Creed, la mort du (...)