Accueil du site > RVB > The Walking Dead, the never ending zombie story - 1re partie

Portfolio

Rick à son réveil - épisode 1
Rick, Morgan et son fils Duane Jones - épisode 1
Premiers pas dans Atlanta - épisode 1
Rick et Glenn - épisode 2
Le danger se rapproche - épisode 3
Shane a le leadership musclé - épisode 3
JPEG - 123 ko
Shane a le leadership musclé - épisode 3
Les visuels et illustrations sont © leurs auteurs respectifs.

The Walking Dead, the never ending zombie story - 1re partie

... voilà toute l’ambition de Robert Kirkman qui, comme beaucoup d’entre nous, enrageait de ne jamais savoir ce qu’il se passait après le générique de fin des films de zombies. L’auteur se rapproche un peu plus de son rêve avec l’adaptation de sa série au petit écran. À l’heure où je publie cet article, trois épisodes ont déjà été diffusés, autrement dit, la moitié de la première saison.

Un rapide calcul pour finir : à raison de 6 épisodes pour un tome, soit 2 tomes par saison, nous avons devant nous pas moins 6 ans de bonheur déliquescent et de râles étouffés pour nous dégoûter à jamais du zombie. Ami déjà blasé, prend votre mal en patience.

Épisode 03 : Tell it to the frogs, ou comment Ed s’est transformé en punching-ball

Les survivants parviennent au camp. Rick y retrouve Lori et son fils Carl. On découvre les autres membres du camp : Dale, propriétaire du camping-car, Amy, la soeur de Lorie, Jim, Carol, Ed son mari et Sophia leur fille [2], mais aussi Daryl, le frère redneck de Merle. Les retrouvailles consommées, Rick décide de monter une expédition pour secourir Merle, mais également récupérer les armes laissées à terre et éviter à Morgan et à Duane de tomber dans le piège d’Atlanta.

À chaque épisode son passage obligé. Ici, il s’agissait des retrouvailles de Rick avec sa famille. L’épreuve est remportée haut la main. Pas trop lacrimal, mais pétri de doutes et de malaise lorsque l’on pense à la situation de Lorie. On observe également la manière dont Shane gère son groupe au quotidien. Impulsif, répressif, souvent en représentation, autoritaire, il apparaît comme un leader relativement néfaste pour le reste du groupe. Mais qui lui en voudrait ? Surtout, qui réagirait autrement dans sa situation ? Entre rejet et empathie, on sent déjà le malaise de Shane confronté au retour providentiel de Rick.

Il est également intéressant pour les lecteurs de la série de Kirkman de se rappeler l’attitude de boyscout de Rick au tout début de la série. Intéressant car, mis dans la même situation quelques mois plus tard, il ne prendrait pas les mêmes décisions. Si vous ne lisez pas le comics, sachez ceci : le personnage est promis à une belle et profonde évolution.

Un épisode qui prend le temps d’installer les routines du camps et de découvrir les tensions déjà présentes et de suggérer un danger extérieur en approche (un premier zombie est débusqué dans les environs depuis un moment). Bref, l’équilibre de cette petite communauté apparaît plus que précaire. Le moment parfait pour introduire un peu d’action... Pour rappel, et comme le souligne justement l’article de Perdusa, on ne dénombre encore aucune victime humaine des zombies. En y pensant, le lecteur du comics se frotte déjà les mains...


Notes

[2] Carol et Sophia sont par ailleurs des personnages qui apparaissent bien plus tard dans le comics



ARTICLES
« PRÉCÉDENTS | SUIVANTS »


Steve Thomas, guide de voyages (...)


The Walking Dead, the never (...)