Comtesse, comme un parfum de livre de cul

AAAH, le charme de ces petits bouquins au papier jauni et taché, trouvés dans les cartons d’un grenier familial, par une chaude après-midi d’ét... Hum, enfin... c’est juste une mise en situation pour introd... présenter l’article, hein ! Alors là, très peu pour moi, les greniers ! Et les livres de cul ? Paah ! Ceci dit, si je devais en ouvrir un, un jour, ce seraient ceux des Requins Marteaux ! Ça oui. Alors, arrêtez de me regarder comme ça. Merci.

Lire la suite